30 Octobre 2014  
   MENU

   SENTIERS
 
   SÉCURITÉ
 
 
   SERVICES
 
 
LA MOTONEIGE EN RÉGION

Gaspésie / Iles-de-la-Madeleine Bas Saint-Laurent
Chaudière - Appalaches Côte Nord
Saguenay - Lac Saint-Jean Québec / Charlevoix / Portneuf
Mauricie / Centre du Québec Lanaudière
Abitibi - Témiscamingue Cantons de l'Est
Montérégie Laurentides
Outaouais
LE SAVIEZ-VOUS?
  

Les 2/3 des accidents mortels à motoneige surviennent à l'extérieur des sentiers balisés. Pour votre sécurité et celle des autres, devenez membre de votre club local, circulez en sentier et adaptez votre conduite aux conditions du moment.

 

Les agents de surveillance de sentiers sont des bénévoles formés par la FCMQ. Leur tâche, souvent ingrate mais nécessaire, est essentielle pour le maintien et le respect des règles de sécurité sur nos sentiers. La prochaine fois que vous aurez à vous arrêter et vous identifier devant un de ces agents, prenez le temps de les remercier pour leur précieuse présence en sentiers. C’est bien là leur seul salaire !

 

L'âge minimal pour conduire une motoneige a été établi à 16 ans. De plus, les opérateurs de moins de 18 ans doivent détenir une attestation de compétence délivrée par les écoles de conduite ConduiPro (L.R.Q. c. V-1.2, a.18).

 

Le propriétaire de tout véhicule hors route doit détenir un contrat d'assurance de responsabilité civile d'au moins 500 000 $ garantissant l'indemnisation d'un préjudice corporel ou matériel causé par ce véhicule (L.R.Q. c. V-1.2, a.19).

 

Il est permis de traverser un chemin public à motoneige uniquement à l'endroit prévu pour les véhicules hors route, et indiqué par une signalisation routière adéquate (L.R.Q. c. V-1.2, a.11).

 

La vitesse maximale permise est de 70 km/h (L.R.Q. c. V-1.2, a.27). Des amendes importantes sont prévues pour le dépassement de la vitesse permise. Il n'y a cependant pas de points d'inaptitude qui seront portés au dossier du conducteur.

 

Plusieurs accidents se produisent le soir. Ne roulez pas plus vite que la portée de vos phares et respectez la distance de freinage requise pour votre motoneige.

 

La FCMQ regroupe plus de 80 000 membres individuels au sein de 201 clubs. Environ 4 000 bénévoles voient à la gestion des clubs et du réseau de sentiers.

 

La motoneige sécuritaire se pratique sur des sentiers balisés, tracés suivant des normes rigoureuses de visibilité au croisement des routes et où la signalisation prévient des dangers à l'avance.

 

Plus de 400 surfaceuses sont en opération pour entretenir le réseau québécois de sentiers de motoneiges. Bien que ces véhicules circulent plus souvent le soir et la nuit, il arrive de les rencontrer en plein jour. Demeurez prudents sur le sentier, gardez la droite en tout temps et réduisez votre vitesse là ou la visibilité est restreinte de même qu’à l’approche des courbes. De cette façon, vous aurez le temps de réaction nécessaire si jamais vous rencontrez une surfaceuse en opération.

 

Il est interdit de transporter sur une motoneige plus de passagers que la capacité indiquée par le fabricant. En plus d’être passible d’une contravention, vous mettez en péril la vie de vos êtres chers (L.R.Q. c. V-1.2, a.21).

 

Il est interdit de conduire à plus de 30 km/h dans les sentiers situés à moins de 30 mètres d'une habitation, même si aucun panneau de signalisation n'indique la limite de vitesse prescrite (L.R.Q. c. V-1.2, r.1.1, a.1).

 

Il est interdit d'asseoir un passager devant le conducteur. Le passager doit être assis derrière le conducteur, faire face vers l'avant et ses pieds doivent reposer sur les appuie pieds (L.R.Q. c. V-1.2, r.1.1, a.10).

 

Seuls les motoneiges et les véhicules d'entretien peuvent circuler sur un sentier aménagé (L.R.Q. c. V-1.2, a.33). Skieurs et piétons, pour votre propre sécurité et pour vous éviter une amende, merci de demeurer à l'extérieur des sentiers.

 

Avant de partir en randonnée, il est important de faire une bonne inspection de votre motoneige. Il ne faut que quelques minutes pour effectuer une vérification et s'éviter bien des ennuis.

 

Les retombées économiques annuelles totales générées par la pratique de la motoneige au Québec s'élèvent à 2 milliards de dollars.

 

Il est interdit de retirer l'équipement nécessaire au fonctionnement d'un véhicule hors route, d'un traîneau ou d'une remorque dont le fabricant a muni ceux-ci. Est également interdite toute autre modification du véhicule susceptible de diminuer sa stabilité ou sa capacité de freinage ou d'accroître sa puissance d'accélération ou susceptible d'augmenter les émissions de bruit ou le rejet d'hydrocarbures dans l'environnement (L.R.Q. c. V-1.2, a.6).

 

Plusieurs accidents de motoneige se produisent le soir, la noirceur réduisant la visibilité et rendant plus difficile l’identification des dangers potentiels. Ralentissez, portez des vêtements chauds et munis de bandes réfléchissantes, ayez des bougies et une courroie de rechange, ne voyagez jamais seul et avisez vos proches de l’itinéraire prévu même si vous n’allez pas loin.

 

La meilleure mesure de prudence est la vigilance de tous et chacun et la vitesse maximale pour conduire une motoneige est celle où nous serons toujours en parfait contrôle du véhicule en toutes circonstances et ce à l’intérieur de la limite légale de 70 km/h !

 

Le Québec compte plus de 32 000 km de sentiers entretenus et balisés, soit plus que le nombre total de kilomètres de routes asphaltées sous la juridiction du Ministère des Transports.

 

L'engelure est une lésion sur la peau, semblable à une brûlure. Si ça vous arrive, posez des compresses d'eau froide ou la paume de la main, sans frotter ni masser. Évitez les sources de chaleur.

 

Toute motoneige construite après le 1er janvier 1998 doit être munie d'un rétroviseur gauche solidement fixé au véhicule (L.R.Q. c. V-1.2, a.2).

 

Le phare avant de la motoneige doit obligatoirement être blanc, sous peine d'amende de 100$ + frais (L.R.Q. c. V-1.2, a.1).

 

Il est interdit de circuler à motoneige sur les voies ferrées. Chaque année, des motoneigistes entrent en collision avec un train ou sont entraînés par celui-ci. Soyez prudent et demeurez sur les sentiers balisés!

 

Il en coûte près de 2 000$ par kilomètre pour construire un nouveau sentier. Alors s'il vous plait respecter la propriété privée.

 

Pour apprécier une randonnée à motoneige, il est important de bien se vêtir. Il est préférable de porter plusieurs couches de vêtements superposés qu’un seul. Vous pourrez à loisir en retirer ou en ajouter au fur et à mesure que la journée avance et que la température change.

 

En randonnée la sécurité passe par les 5 « s » :
Sillonner les sentiers balisés à la vitesse indiquée
S’abstenir de boire et conduire
Serrer la droite en tout temps
S’immobiliser aux traverses de routes
Suivre à distance raisonnable
Également nous pourrions ajouter facilement un 6e « S » :
Surveiller régulièrement dans vos rétroviseurs

 

TOURISME ET MOTONEIGE

Faire de la motoneige au Québec

Un réseau unique

Infos pratiques    

    

cheap oakley sunglasses
 

 

 

 

À NE PAS MANQUER

 Semaine internationale 
de la sécurité 
à motoneige


17 au 25 janvier 2015

Consultez le calendrier des événements ! 

    

 

 

Conditions d'utilisation   -  Copyright FCMQ © 2011 - Tous droits réservés  -  Confidentialité Connexion